Affichage de 261 résultats

Notice d'autorité

Bonète, Yves

  • FRMMSH13_MED_PERS_0001
  • Personne
  • 1925-....

Yves Bonète est né le 5 novembre 1925 à Alger. Il reçoit d’abord une formation d’ingénieur des travaux publics de l’Etat. En 1952, sa véritable vocation le pousse vers une activité d’aide et d’assistance à des travailleurs, comme des artisans, rencontrant des difficultés dans leur profession. Lucien Golvin le nomme au poste de Chef de circonscription artisanale de Laghouat (Algérie). A partir de 1960, date de la coupure administrative Algérie-Sahara, il exerce la fonction de Chef de service de l’artisanat jusqu’en octobre 1962. Au cours de cette décennie passée au Sahara, il constitue la documentation photographique déposée à la Médiathèque de la MMSH. Il étudie pendant cette période une fraction de tribu de pasteurs nomades (Larbaa), étude pour laquelle il obtient un doctorat de troisième cycle de Géographie humaine en 1962. Il écrit des articles dans la revue Les Cahiers des arts et techniques d’Afrique du Nord. A son retour en France, il a une activité pour le Bureau international du Travail jusqu’en 1985, date à laquelle il prend sa retraite.

Henry, Jean-Robert (1943-....)

  • FRMMSH13_MED_PERS_0002
  • Personne
  • 1943-....

Jean-Robert Henry, est chercheur retraité à l'Institut de Recherches et d'Etudes sur le Monde arabe et musulman (IREMAM-MMSH) à Aix en Provence. Il a étudié et enseigné à la Faculté de Droit d’Alger entre 1963 et 1977, puis assuré des enseignements sur la Méditerranée à l’Institut d'Etudes Politiques (I.E.P.) d’Aix-en-Provence à partir des années 1990 et à l’EHESS. Titulaire d’une thèse en droit international et formé à la recherche africaniste, il a mené des recherches pluridisciplinaires sur les relations méditerranéennes et euro-maghrébines, et sur l’histoire politique, juridique et culturelle de l’Algérie. Fonctions passées ou présentes : enseignant à la Faculté de Droit d’Alger de 1967 à 1977 ; chercheur au Centre de Recherches et d'Etudes sur les Sociétés méditerranéennes (C.R.E.S.M.), puis à l’IREMAM, CNRS et Universités d’Aix-Marseille) depuis1979, ancien directeur-adjoint du laboratoire ; ancien membre du Comité national de la recherche scientifique (1987-1995 : sections 37, 49 ; 36, 42, président de la Commission Valorisation de la recherche) ; président de l’association "Mémoires méditerranéennes" jusqu’en 2015 ; enseignant à l’IEP d’Aix, fondateur du cours “Relations méditerranéennes”; chargé de conférences à l'EHESS (1999-2001) ; membre des Comités de rédaction de Hermès, de L’Année du Maghreb et du Comité scientifique de Insaniyat (Oran) ; membre de la Commission française pour l’UNESCO de 1996 à 2001 ; directeur de recherches émérite au CNRS de 2009 à 2014, il reste associé aux recherches de l’IREMAM ; président du Comité scientifique du projet de Musée d’histoire de la France et de l’Algérie à Montpellier (2012-2014). Il a notamment étudié les rapports entre les Occidentaux et les Orientaux à la période coloniale, à travers la littérature ou l'iconographie. Ses recherches ont été publiées dans des articles ou au sein d'ouvrages collectifs, mais il a aussi organisé des colloques et des expositions, dont une sur « L'Algérie et la France », en 2003 aux Archives d'Outre-Mer et collabore aujourd’hui avec le Musée national de l’Education de Rouen pour une exposition.

Laoust, Emile

  • FRMMSH13_MED_PERS_0003
  • Personne
  • 1876-1952

Émile Laoust (né le 20 juillet 1876 à Fresnes-sur-Escaut (Nord) - mort le 20 août 1952 à Rabat, au Maroc) est un orientaliste, linguiste français, spécialisé sur le monde berbérophone, auteur de nombreux travaux sur les dialectes berbères d'Afrique du Nord. Il fut professeur à l'École supérieure de langue arabe et de dialectes berbères de Rabat. Au début du XXe siècle, il fait partie des noms prestigieux comme René puis André Basset et Edmond Destaing (1913-1940) à avoir une activité intense d’exploration et de description linguistique, de publications scientifiques qui vont constituer le socle de la documentation berbérisante dont les matériaux sont une référence encore incontournable. Émile Laoust peut être considéré comme dialectologue et ethnographe. Il est le premier titulaire d'un enseignement du berbère au Maroc pendant vingt-trois ans. Il commence sa carrière comme instituteur dans le nord de la France avant de poursuivre en Algérie à Marengo, aujourd'hui Hadjout, … puis à Ghardaïa. Il soutient sa thèse en 1912 à la faculté des lettres d'Alger sur les parlers berbères du Chenoua. Dès l'année suivante, Lyautey l'appelle à l'École supérieure de langue arabe et de dialectes berbères à Rabat au Maroc. En 1935, il devient professeur honoraire, mais poursuit ses travaux, surtout sur le Maroc, jusqu'à sa mort. Il est le père d'Henri Laoust.

Husayn ibn Ali

  • ID VIAF: 89661385
  • Personne
  • 626-680

Touzard, Jules

  • ISNI 0000 0000 7820 4039
  • Personne
  • 1867-1938

Ali ibn Abi Talib

  • ISNI 0000 0004 4715 3020
  • Personne
  • 596 ? - 661

Al-Baydani-Alzawiya, Fatima surveyor, General Manager of the foundation)

  • YE
  • Personne
  • 1964

Fatima Al-Baydani-Alzawiya was born in al-Bayda in Yemen, and studied secondary level in Aden. After studying medicine in Damascus, she taught this discipline at the University of Sana’a for a short period of time before turning towards her real passion: Yemen’s heritage. She started the collection of oral literature documents (poetry, tales and proverbs) throughout every region in Yemen, teaching several young people the collecting techniques. Her works and studies led her to collaborate with many cultural and scientific institutions, including the French Center for Archaeology and Social Sciences of Sana’a (CEFAS, by its French acronym), the Social Fund for Development in Yemen (FSD, by its French acronym) and the Normal Superior School in Paris. In 2001, she created a cultural association named “Meel al-Dhahab”, which is the name of the stick used to apply the kohl, with reference to the female beauty, but renamed it later in 2014 “Aydanout”, namely “queen” in ancient South Arabian Arabic language. Today, this center is a depository of thousands of documents collected from all over Yemen in the form of recordings, photos, videos and books. Fatima Al-Baydani-Alzawiya participated in several conferences in the Arab world as well as in Europe and America. She also published many articles and books. She is currently working on a dictionary of terms taken from the daily life in Yemen. Fatima Al-Baydani-Alzawiya also collaborates with researchers from the IREMAM on the field of the popular oral poetry in Hadramaout, as well as on tales related to the hammams of Sana’a.

Résultats 11 à 20 sur 261