Showing 259 results

Authority record

Phonothèque de la MMSH - USR 3125

  • 0000 0004 0561 6218
  • Corporate body
  • 1997

La phonothèque de la MMSH réunit les enregistrements du patrimoine sonore qui ont valeur d’information ethnologique, linguistique, historique, musicologique ou littéraire sur l’aire Méditerranéenne. Pour développer l'accès à ces archives qui documentent des champs peu couverts par les sources conventionnelles, l'équipe de la phonothèque réalise une veille active dans le domaine des Digital Humanities et vous la fait partager dans ce carnet. Les notices et une partie des enregistrements sont accessibles sur la base de données Ganoub (le Sud en arabe), sur Calames, Isidore, le portail du patrimoine oral et bientôt, Europeana.

Laboratoire d'Anthropologie et de Psychologie Cognitives et Sociales (Nice)

  • Corporate body

Le LAPCOS (EA 7278) est un laboratoire interdisciplinaire regroupant de nombreuses disciplines: l'anthropologie, la psychologie sociale, clinique, la psychologie du travail, la neuropsychologie, la sociologie, les sciences du mouvement humain (STAPS), les sciences de l'éducation et l'histoire de l'art.

Institut français du Proche-Orient

  • Corporate body
  • 2003-

L'Ifpo est né en 2003 de la fusion de trois centres français de recherche présents au Moyen-Orient : l’Institut français d’études arabes de Damas (Ifead, fondé en 1922), l’Institut français d’archéologie du Proche-Orient (Ifapo, 1946, Syrie, Liban et Jordanie), et le Centre d’études et de recherches sur le Moyen-Orient contemporain (Cermoc, 1977, Liban, et 1988, Jordanie).

Seurat, Michel (1947-1986)

  • Person
  • 1947-1986

Michel Seurat est né de parents français en 1947 à Bizerte, Tunisie, où il grandit avant de partir pour la France en 1961. Au cours de ses études d’histoire et de sciences politiques, il s’attèle très rapidement à l’apprentissage de la langue arabe, faisant écho à la nostalgie de son enfance en Tunisie. C’est toutefois au Liban (en 1971), puis en Syrie (de 1972 à 1974) qu’il perfectionne sa connaissance de l’arabe, développant son fort attachement pour la région du Moyen-Orient. En 1974, il enseigne l’histoire à l’Ecole Supérieure des Lettres de Beyrouth, puis il retourne à Damas en 1975 pour débuter sa carrière scientifique au sein de de l’Institut français d’études arabes, où il restera jusqu’en 1978. De 1978 à 1980, c’est au sein du Cermoc qu’il poursuit son activité de chercheur en sociologie, avant d’être recruté par le CNRS en 1981. Il est alors un des rares spécialistes travaillant sur la région du Moyen-Orient qui s’attachent à l’étude de la langue arabe comme véritable moyen d’investigation, tout en s’appliquant à rester en contact avec la société étudiée. En cela notamment, il demeure un exemple pour les générations postérieures de chercheurs arabisants. La nature de son oeuvre l’exposant particulièrement aux attaques de certains bords politiques, Michel Seurat adopte le pseudonyme de “Gérard Michaud” pour publier ses travaux. Il est malgré tout enlevé et retenu en otage par l’Organisation du Jihad islamique le 22 mai 1985, puis meurt en captivité le 5 mars 1986. Note : cette notice est rédigée à partir d’un entretien biographique enregistré en 1975 auprès de Michel Seurat par Jean Métral, et qui peut être écouté sur le fonds Métral de phonothèque de la MMSH, ainsi qu’à partir de l’avant-propos écrit par Gilles Kepel pour l’ouvrage posthume de Michel Seurat, L’Etat de barbarie (Ed. du Seuil, Collection Esprit, Paris, 1989).

Métral, Jean

En 1975Jean Métral est Maître assistant à l’université de Lyon, détaché depuis 1969 à l'École Supérieure des Lettres (ESL) où il dirige la section de sociologie et d’anthropologie. Du mois de janvier au mois de mai 1975, il s’investit dans un projet de thèse d’Etat en sociologie, sur le thème "Les français au Liban depuis 1945, une minorité allogène". Le travail de terrain est mené en collaboration avec Françoise Métral est alors chargée de cours d’anthropologie à l’ESL, et Alain Battegay de l’Université Libanaise.

Results 81 to 90 of 259