fonds FRMMSH013_MED_014 - Fonds Robert Ilbert

Zone d'identification

Cote

FRMMSH013_MED_014

Titre

Fonds Robert Ilbert

Date(s)

  • 1975-2000 (Production)

Niveau de description

fonds

Étendue matérielle et support

Bibliothèque. Archives : 5 mètres linéaires d'archives papiers, photographies, cartes.

Zone du contexte

Nom du producteur

Notice biographique

Professeur à l'Université de Provence (Université Aix-Marseille I), il est le fondateur de la Maison méditerranéenne des sciences de l'homme (MMSH Aix-en-Provence) et de l'Institut méditerranéen de recherches avancées (IMéRA Marseille), ouvert en 2008 sur le site de l'Observatoire de Marseille. Né à Marseille en 1950, Robert Ilbert est épistémologue de formation initiale. Agrégé d'histoire en 1974, il enseigne d’abord au lycée de Mende (Lozère) avant de se spécialiser sur le Moyen-Orient. Docteur en études islamiques(1979) et docteur d'État, il a acquis une renommée internationale par ses travaux sur la ville d’Alexandrie au XIXème siècle, dans lesquels il met en relief les mécanismes de fonctionnement d'une société urbaine cosmopolite au travers de diverses phases historiques. Enseignant à l’Université du Caire, Robert Ilbert a assuré durant deux ans la responsabilité scientifique du CEDEJ, tout en éditant à l’Institut Français d’Archéologie Orientale, du Caire près de vingt volumes de la collection « Voyageurs Occidentaux en Égypte». Nommé en 1984 à l’Université de Provence Aix-Marseille I, où il a fait toute sa carrière, Robert Ilbert est intégré à la première promotion de l’Institut Universitaire de France, tout en assurant l’enseignement de Méthodologie du cycle supérieur d’Études Politiques à l’Institut d’Études Politiques de Paris, avec Rémy Leveau, et en multipliant les interventions dans des universités étrangères, particulièrement à Oxford. Chargé de Mission auprès des ministres de la recherche Hubert Curien puis Claude Allègre, il rejoint en 1996 la Direction de la Recherche comme directeur des sciences Humaines. À ce titre il joue un rôle central dans la réorganisation de l’ensemble de ce secteur (Réseau des MSH, Institut National d’Histoire de l’Art ; Institut National d’Archéologie Préventive; Unités Mixtes à l’étranger), avant d’être nommé en 1998 Président du Conseil national de coordination des sciences humaines et sociales et membre du conseil National de la Science. La même année, il inaugure la Maison Méditerranéenne de Sciences de L’Homme à Aix-en-Provence, qu’il a dirigée dix ans. Simultanément, ses efforts portent sur l’affirmation et la diffusion d’une méthode de travail qui refuse tout essentialisme musulman ou méditerranéen, en affirmant à la fois la prépondérance des concepts et le rôle moteur de l’intuition. Il développe et diffuse sa conception de la recherche (analytique et inductive) par le biais de recherches collectives, à travers la direction de grands programmes internationaux : « Mégapoles Méditerranéennes » (avec Claude Nicolet) ; «  Individu et société en Islam méditerranéen (dix volumes publiés chez I.B.Taurus, coll.The Islamic Mediterranean, soutenu par l’European Science Foundation) et enfin « Ramses (programme cadre de l’Union Européenne)». Il a ainsi pu diffuser sa méthode et sa conception de l'histoire contemporaine de la Méditerranée, conçue comme la construction culturelle et sociale d’un «système de différences complémentaires». Dans cette même perspective, Robert Ilbert a dirigé de nombreux travaux de thèse. Frappé en 2001 par un accident vasculaire cérébral massif, il a dû réduire considérablement ses activités, ce qui ne l’a pas empêché de publier une première synthèse sur le Levant, avec « De suez à Panama : L’articulation des Mondes » (Actes Sud, 2010) ainsi qu’une cartographie historique des mondes méditerranéens: « Mediamed » sur le site « Cartomed » de la MMSH (aujourd’hui intégré dans la plate-forme Cartomundi), http://cartomed.mmsh.univ-aix.fr/; Son approche épistémologique transdisciplinaire se retrouve pour sa part dans la mise en place entre 2008 et 2012 du Réseau Français des Instituts d’Études Avancées (RFIEA) et particulièrement de l’Institut Méditerranéen de Recherches Avancées(Iméra, Marseille), seul « Institute for Advanced studies » au monde à être ouvert aux chercheurs de toutes disciplines scientifiques et artistiques en prenant pour point de convergence l’Incertitude considérée comme l’un des fondements de l’Univers contemporain. Membre Honoraire de l’Institut Universitaire de France, Robert Ilbert est aujourd’hui Professeur Émérite, chevalier de la Légion d’Honneur et Commandeur dans l’Ordre des Palmes Académiques. Il est aussi lauréat du Prix Scientifique Philip Morris (1997) et du Grand Prix du Festival des Sciences(2008). Cf. Wikipédia, https://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_Ilbert

Histoire archivistique

En 2006, Robert Ilbert dépose à la médiathèque de la MMSH : une partie de sa bibliothèque, la partie de son fonds d'archives consacrée à la recherche sur l’Egypte, et une partie de ses archives concernant le Monde Arabe. Il conserve le reste de ses archives à domicile.

Source immédiate d'acquisition ou de transfert

Don

Zone du contenu et de la structure

Portée et contenu

Documentation pour sa thèse de troisième cycle (Le Caire : Héliopolis) et thèse d’Etat (Alexandrie) ; Documentation sur les villes du Maghreb.

Évaluation, élimination et calendrier de conservation

Accroissements

Accroissement possible

Mode de classement

Géographique

Zone des conditions d'accès et d'utilisation

Conditions d’accès

Les ouvrages, revues et mémoires d'étudiants ont été intégrés à la bibliothèque et sont accessibles par le catalogue de la médiathèque. Le fonds d'archives papier et de cartes est traité et consultable. Le catalogue et les documents sont consultables sur place, sur RV.

Conditions de reproduction

Langue des documents

Écriture des documents

Notes sur la langue et l'écriture

Caractéristiques matérielle et contraintes techniques

Instruments de recherche

l'inventaire des archives est consultable sur place et sur RV.

Zone des sources complémentaires

Existence et lieu de conservation des originaux

Existence et lieu de conservation des copies

Unités de description associées

Descriptions associées

Note de publication

Robert Ilbert est l'auteur de nombreux articles scientifiques et de divers ouvrages sur l'Égypte contemporaine et le monde méditerranéen : Heliopolis, Genèse d'une ville, 1905-1922, CNRS, Paris-Marseille, 150 p., 1981 (publication de la thèse soutenue en décembre 1979) ; Le Miroir Egyptien, avec P. Joutard, Edit. du Quai, Marseille, 1984. Direction, introduction et un article: « Alexandrie, 1850-1930, le mythe de la ville méditerranéenne» ; Marseille et l'Egypte au XIX° siècle, avec P. Joutard et A. Ramière, L'Orient des Provençaux dans l'Histoire, Catalogue d'exposition, Marseille. Deux éditions 1983 et 1986 ; Alexandrie entre deux mondes. Numéro thématique de la ROMM, n° 46, mai 1988. Présentation ; Alexandrie, 1830-1930, Histoire d'une communauté citadine, IFAO/Imprimerie nationale, 2 volumes, Le Caire/Paris, 1996 ; Alexandrie, 1860-1960, Une mémoire méditerranéenne, Editions Autrement, série Mémoires de villes, ouvrage collectif. Direction. Paris, 1992, traduction anglaise 2002.(traduction arabe en 2006) ; La Méditerranée, Affrontements et dialogues, Numéro spécial de Vingtième Siècle, F.N.S.P. Direction avec G. Chastagnaret ; Individu et société en Islam Méditerranéen. Publication collective de la Fondation Européenne des Sciences. Volume 1 : Etat des Lieux. Paris/Strasbourg (Paul Roubaud, Aix –en-Provence. 1997).

Zone des notes

Identifiant(s) alternatif(s)

Mots-clés

Mots-clés - Genre

Zone du contrôle de la description

Identifiant de la description

Fonds-robert-ilbert

Identifiant du service d'archives

FRMMSH013_MED_

Règles et/ou conventions utilisées

Catalogage selon la norme ISAD/G

Statut

Finale

Niveau de détail

Complet

Dates de production, de révision, de suppression

Description établie par Evelyne Disdier, documentaliste chargée d'archives, révisée le 17/03/2017. Le répertoire numérique du fonds a été réalisé par Cyril Blanc, stagiaire à la Médiathèque de la MMSH en 2007. Le fonds a ensuite été reclassé, reconditionné et recoté en 2008. Puis l'inventaire a été réalisé en 2010 par Evelyne Disdier.

Écriture(s)

Sources

Zone des entrées