Showing 1 results

Archival description
Only top-level descriptions Al-Atassi, Jamal (1922-2000) Tripoli (Liban)
Print preview View:

1 results with digital objects Show results with digital objects

Fonds Michel Seurat : enregistrements sonores autour du climat politique et culturel au Liban et en Syrie entre 1979 et 1985

  • MMSH-PHO-SEU
  • Collection
  • 1979 - 1985

Le fonds “Michel Seurat” est constitué d’un ensemble composite de micro-cassettes et cassettes audios datant du début des années 1980 (de 1979 à 1985) alors que le chercheur était rattaché au Centre d’études et de recherches du Moyen-Orient contemporain (Cermoc) - désormais partie intégrante de l’Institut français du Proche-Orient (Ifpo). Il s’agit uniquement d’une partie des archives de chercheur de Michel Seurat, récupérée plus de vingt ans après sa disparition en 1986. Bien que dépourvu d’une cohérence positivement voulue par le chercheur, le fonds témoigne de son fort attachement pour la région du Moyen-Orient, en particulier le Liban et la Syrie. Les entretiens enregistrés auprès de différentes personnalités politiques libanaises et syriennes, ou encore auprès d’informateurs inconnus, font état des méthodes de travail de Michel Seurat, à savoir l’utilisation de la langue arabe comme réel moyen d’investigation et une volonté de se rapprocher au maximum de son “terrain”. Il demeure ainsi un exemple pour les générations de chercheurs arabisants qui l’ont suivi. D’orientation marxiste, il cherche d’abord à comprendre les conditions historiques et les circonstances sociales et économiques pour expliquer les différents enjeux de la région du Levant. Par ailleurs, la dialectique marxiste lui permet aussi de dépasser la prétendue fracture culturelle entre l’Orient et l’Occident, de même que l’analyse purement en termes confessionnels des problèmes politiques du Levant. Michel Seurat se présente ainsi lui-même comme un “chercheur engagé” : un engagement pour une critique scientifique honnête, permettant de présenter sans fards les réalités concrètes du Moyen-Orient, sans chercher à les distordre pour les adapter à une idéologie particulière. Cet engagement est d’autant plus important que la région est à l’époque le théâtre d’une agitation particulière : guerre civile au Liban, montée de l’islamisme politique et répressions en Syrie, sans compter les revers de la résistance palestinienne. On peut ainsi dire que son oeuvre constitue une véritable articulation entre l’engagement politique et la recherche universitaire. Une partie de ces enregistrements a été transcrite pour appuyer deux publications, l’une parue en 1983 sous le pseudonyme de Gérard Michaud (Les Frères Musulmans), la seconde posthume et dont les textes ont été réunis par Gilles Kepel, parue en 1989 (L’Etat de Barbarie).

Seurat, Michel (1947-1986)