Affichage de 17 résultats

Description archivistique
Avec objets numériques
Options de recherche avancée
Aperçu avant impression Affichage :

Collection Jean-Robert Henry

  • FRMMSH013_MED_013
  • Collection
  • 1950-2016

Revues illustrées, revues de caricature, gravures, images d’Epinal, cartes, cartes postales datnt de la fin du XIXème siècle et du début du XXème siècle.

Aix-Marseille Université (AMU), CNRS, MMSH, Aix-en-Provence, France

Collection Max Karkégi sur la ville du Caire et l'Égypte contemporaine

  • BnF Collection Max Karkégi
  • collection
  • 1800 - 2010

Urbanisme et architecture du Caire et d'autres villes de Basse-Égypte aux XIXe et XXe siècles.
Histoire de l'Égypte moderne et contemporaine.
Dynastie royale et personnalités égyptiennes.

Max Karkégi (1931-2011)

Données anthropologiques sur le Maroc (Sud du Maroc et ville de Fès) issues de l'ANR Colostrum - L'alimentation pré-lactée (don et consommation néonatale du colostrum) : pratiques, représentations et enjeux de santé publique (2013-2016)

  • FR-130019801 MMSH-LAPCOS-phono-ANRColostrum
  • sous fonds
  • 2015-2017

Le sous fonds des données du Maroc porte sur une aire rurale (Sud du Maroc) et urbaine (ville de Fès).
Pour la ville de Fès, l’enquête s’est déroulée au cours de l’année 2016, suivant le protocole établi collectivement par les chercheurs de l’ANR COLOSTRUM, auprès de 20 mères et 2 pères. Les archives de ce terrain sont constituées de plusieurs types de documents : 22 enquêtes enregistrées, 9 transcriptions des entretiens enregistrés, 3 photographies. Les questions que pose la grille d’enquête se retrouvent à travers l’entretien mais en fonction des témoins et des circonstances, les thèmes ne sont pas toujours développés ni mis dans le même ordre. En général, on retrouve : la première mise au sein, l’allaitement, le récit de l’accouchement et des premiers soins donnés à l’enfant, la nourriture avant la première mise au sein, connaissance du colostrum et description, les relations sexuelles durant la période d’allaitement, la mortalité infantile, le colostrum animal, les frères de lait, les prescriptions coraniques.

L’enquête dans le Sud du Maroc s’est déroulée du 23 octobre au 30 octobre suivant le protocole établi collectivement par les chercheurs de l’ANR COLOSTRUM, auprès de 26 mères et 2 agriculteurs. Les archives de ce terrain sont constituées de plusieurs types de documents : 28 enquêtes enregistrées, 28 fiches descriptives des entretiens, 28 transcriptions des entretiens enregistrés, 31 photographies, 7 documents annexes. Les questions que pose la grille d’enquête se retrouvent à travers l’entretien mais en fonction des témoins et des circonstances, les thèmes ne sont pas toujours développés ni mis dans le même ordre. En général, on retrouve : la première mise au sein, l’allaitement, le récit de l’accouchement et des premiers soins donnés à l’enfant, la nourriture avant la première mise au sein, connaissance du colostrum et description, les relations sexuelles durant la période d’allaitement, la mortalité infantile, le colostrum animal, les frères de lait, les prescriptions coraniques. Dans ce corpus, il s’agit principalement d’entretiens collectif, un ou plusieurs membres de la famille où de l’entourage proche (amie, voisin) sont en général présents lors des enregistrements et interviennent ponctuellement au cours des enquêtes.

Candau Joël (coordonnateur)

Enquêtes de terrain sur les modes de vie et musiques traditionnelles du nord de l'Iran

Les 81 enquêtes de terrain du fonds Christian Bromberger abordent les thématiques de la vie quotidienne des habitants de la province du Gilân et de leur langue (tâleshi, gilaki, lâhijâni), leur histoire, leur production agricole et leur mode vestimentaire. Certaines enquêtes offrent l'écoute de musiques traditionnelles (chants de mariage, pastorales, morceaux instrumentaux au ney du Deylamân ou encore cérémonie d' 'Âshurâ).

Bromberger, Christian

Fonds Alexandre Lézine

  • FRMMSH013_MED_018
  • fonds
  • 1957-1971

Cours, manuscrits de publication; notes; compte-rendu d'expertise (rapports, relevés, photographies); photographies de terrain prises au cours de son activité d’architecte, d’enseignant et de chercheur : principalement en Tunisie, en Egypte et lors de missions d’expertise pour l’Unesco (Afghanistan, Algérie).

Lézine, Alexandre

Fonds André Raymond

  • FRMMSH013_MED_021
  • fonds
  • 1950-2010

Reproduction de manuscrits, fichiers de travail, notes de travail, cours, correspondance, documentation, photographies, cartes, plans; Ses thèmes de recherches : Histoire de l'Empire ottoman, Histoire des villes arabes.

Raymond, André

Fonds Bruno Etienne

  • FRMMSH013_MED_009
  • fonds
  • 1970-2008

Carnets, agendas, cours ; notes de travail, documentation, états de publication (articles), correspondance, photographies, films. Documents relatifs aux activités scientifiques et à ses activités d’enseignant à l’Institut d’Etudes Politiques d’Aix-en-Provence; enregistrements de cours

Etienne, Bruno

Fonds Fanny Colonna

  • FRMMSH013_MED_005
  • fonds
  • 1960-2014

Ensemble de documents sur son activité scientifique depuis le DES et sa thèse de troisième cycle jusqu'à ces dernières publications : Enquêtes; documentation; publications; colloques; séminaires; correspondance ; notes de travail ; carnets de terrains. Ses principales contributions à la recherche : Le dispositif culturel de la colonisation en Algérie et la production « d’élites intermédiaires » (1968-1972) ; Sociologie des élites intermédiaires algériennes de la période coloniale ; Sociologie des lettrés musulmans en milieu tribal au Maghreb ; Perceptions de l’Islam en France aux XIXème et XXème siècles à travers les champs scientifique et politique ; Lettrés et paysans aux XIXème et XXème siècles : religion comme source cognitive ( terrain : 1973-1981, rédaction : 1993-1994) ; De la « Cité antique » à l’individu : sociologie des discours savants sur les sociétés arabes, et en particulier maghrébines (Le mal de voir ; Joseph Desparmet ; Thérèse Rivière ; le modèle de la « Cité antique » dans les représentations des sociétés maghrébines) ; La production des sciences sociales dans le monde arabe ; La production d’images de l’Islam en France au XIXème et XXème siècles  (existe-t-il une sociologie religieuse de l’Islam ?, Anticléricalisme en France et visions de l’Islam (1988-1990, 1995) ; La tension entre conformité et innovation dans les sociétés arabes modernes : pour une sociologie cognitive (1986-1993) ; Regard sociologique sur l’émergence de la démocratie en Algérie ; Démocratisation et déclin de l’unanimisme culturel en Algérie des années 80 et 90 ; Entre universalité et communauté : le retour au local de diplômés de l’enseignement supérieur en Algérie et en Egypte : Enquête collective (1996-1998) ; L’astrologie au Maghreb ; Les Subaltern Studies et l’Algérie ; Réflexions sur une anthropologie Sud-Sud ; Le Maghreb colonial XIXème-XXème siècle : approches socio-historiques en réseau ; Traces. Désir de savoir et volonté d'être : revendications d'identité méditerranéenne. Des lieux et des stratégies de la mémoire, XIXe-XXe siècles", programme international, 2005-2006 ; Rapport aux ruines, légendes et toponymie dans l’Aurès : une archéologie de la question identitaire ; Perception d’autrui et présentation de soi : bagnards musulmans et religieux chrétiens à la fin du XIXème siècle. Expériences croisées de l’altérité.

Colonna, Fanny

Fonds Fatima Al-Baydani-Alzawiya : collecte multisupport autour du patrimoine oral au Yémen entre 1979 et 2015

  • FR-130019801 MMSH-IREMAM-phono-BAYD
  • Collection
  • 1979-2015

Entre 1979 et 2015, Fatima Al-Baydani-Alzawiya s'est consacrée à la collecte du patrimoine culturel immatériel au Yémen. Avec son association "Aydanout", elle a parcouru les 22 régions du Yémen de la Tihama au Hadramaout et de Saada à Aden et à Socotra entourée d’une équipe qu’elle a elle-même formée à la collecte et au traitement des données. Son projet était de collecter le maximum de matière possible sur le patrimoine culturel immatériel, en langue dialectale : chant, comptines, jeux d’enfants, récitation de poésie, danses, cérémonies de mariages… Techniquement, elle a privilégié la vidéo pour documenter ces différents sujets. Ce choix n’était pas le plus simple. Elle n’a cessé d’affronter différents obstacles de terrain : l’interdiction d’enregistrer ou de filmer des femmes, le frein représenté par la présence de matériel moderne, la peur de risquer des problèmes politiques en s’exposant publiquement… Face à ces difficultés, l’enquêtrice a dû utiliser des supports de collecte complémentaires : enregistrements sonores, photographies, prise de notes. Elle a parfois su trouver des alternatives en choisissant de filmer uniquement les pieds d’une danseuse, en s’accompagnant d’un dessinateur chargé de faire des croquis des séances, ou encore en choisissant de faire apprendre par cœur à son équipe des morceaux de littérature orale qui ne pouvaient être enregistrés ou transcrits. Son but était de garder une trace audible et visible dans toutes circonstances. Elle a utilisé les différents matériaux collectés pour mettre en place des actions pédagogiques telles que des ateliers et des spectacle qui ont donné lieu à la création de nouvelles archives également présentes dans le fonds. Elle a financé sa recherche en grande partie avec ses deniers personnels puis a obtenu quelques financements. Ses travaux l'ont amenée à collaborer avec le CEFAS (Centre français d’archéologie et de sciences sociales de Sanaa), le Centre Culturel Français, ainsi qu’avec l’École Normale Supérieure de Paris (ENS). Fatima Al-Baydani-Alzawiya a mené un travail unique au Yémen. Aucun autre chercheur n’avait encore ainsi concentré son regard sur les femmes, et aucune enquête n’avait porté sur l’ensemble du territoire du Yémen. En collaboration avec Jean Lambert, ethnomusicologue et anthropologue spécialiste du Yémen, Fatima Al-Baydani-Alzawiya avait commencé un travail d’archivage sur place, avec le soutien financier du Fonds Social de Développement local et le soutien technique de professionnels français. L’enjeu était de préserver et de rendre ses données accessibles, notamment pour les chercheurs et diplomates de passage au Yémen pour qui Fatima Al-Baydani-Alzawiya et son association étaient devenus une référence. L’objectif était de créer un centre de ressources. Le projet a pris fin en 2011 lorsque la chercheure a dû quitter le Yémen du fait de l'instabilité politique. Elle a déposé l’ensemble des données récupérées à la phonothèque de la MMSH, dans le cadre d’une convention avec le laboratoire IREMAM.

Al-Baydani-Alzawiya, Fatima (enquêtrice, responsable de l’association)

Résultats 1 à 10 sur 17